Nos plus belles histoires

Ce qui est génial dans notre métier c est de partager cet instant de vie que sont vos vacances avec vous.
Pendant votre croisière Vous avez toujours plein d idées, plein d envie et parfois un peu de folie vous anime.
Ce sont ces moments que je vous propose de vous raconter !!!???
Ceux qui nous ont marqué. Bien sur aucun nom ne sera cité car « ce qui se passe en mer reste en mer ». C’est la magie des croisières en catamaran.

Le vieux Gréement
Petite histoire bien jolie, fort sympathique. Alors que nous étions à Bequia (porte d entrée des grenadines) tranquillement sur le catamaran à siroté quelques petit Punch maison. Une des passagers prend l’idée de vouloir monter à bord du gros, mais très gros monocoque hollandais vieux Grement non loin de nous. Elle cherche tant bien que mal un compère dans l’aventure. Puis après avoir eu le refus de tous et les découragements de certains, elle vient me chercher dans ma cabine, il était pas loin de minuit. Pour me demander si je pense qu on peut y aller et si je veux pas l’accompagner. A moi de lui répondre que si nous n essayons pas nous ne serons jamais si cela est possible ou non, ce qui en soit est vrai mais ne manifestait pas mon envie d y aller. Apparemment si !! Cette charmante passagère reviens quelques minutes plus tard m annoncer que l’annexe est à l eau et qu elle est prête à y aller. Face à l enthousiasme et du fait que j’étais de bonne composition ce jour là. Je souris et monte dans l annexe, tout les autres membres d équipages se marrent pariant à notre échec.
Nous partons le Coeur vaillant pour elle, les yeux s ouvrant pour moi. Voilà pas qu arriver à 50m du navire la dame me dit qu elle a peur et qu elle veut faire demie tour. Je me retrouve donc à défendre son idée, et lui dire qu’on a pas fait tout ça pour rien. Nous présentons donc non loin du navire et demandons à parler au capitaine car nous souhaiterions visiter le navire. Par chance ou peut être pas, ce soir c est la soirée du capitaine, nous avons donc un vieux monsieur bedonnant qui arrive sur le franc bord et nous crie de monter à bord du navire, nous sommes les bienvenus. Nous obéissons sur excité. Face à la beauté de ma passagère le capitaine ne semble pas insensible, très rapidement nous nous retrouvons avec une coupe de champagne à la main et un capitaine qui nous fait visiter le
Navire. 3 coupettes plus tard nous entrons dans la salle où la réception est donnée.
Le capitaine rentre en salle avec ma passagère au bras. Je ne serais lequel des deux était le plus fier. Et voilà que Monsieur le capitaine invite à danser madame et tout deux au milieu de la piste s’élance dans une danse, une soirée fort sympathique qui se terminera quelques heures plus tard. Nous rentrons au catamaran un peu alcoolisé, super content de l instant et peut être plus encore quand nous retrouvons tout les passagers qui nous demande les détails de la soirée, pour ma part j ai tout oublié à part : qui ne tente a rien.

L hélicoptère : ou comment les femmes prennent le dessus.
Fin d une croisière au grenadine, vous connaissez donc l ambiance et la synergie qu il peut y avoir. Je suis avec 3 couples une super croisière tranquille. Nous arrivons à Marigot Bay et alors que nous faisons le tour de la baie pour la visite, Marigot accueil un yacht avec un hélicoptère sur le toit.
Les hommes sont chauds et dans un élan de folie La blague fuse. « Ce soir on monte dans l hélico » ça Chari ça pari, mais ça en reste là. Nous faisons un restaurant tranquille dans la baie, je dois avouer qu un peu d alcool est passé dans le repas. La fin du repas sonne et nous commençons à être les derniers Clients dû restaurants.
Il doit être minuit. Dans un sursaut sortie de je ne sais quel esprit la phrase suivante « et l hélicoptère les gars » est jetté et voilà que ça se Charie, les hommes se dégonflent. Normale j ai envie de dire. Sauf que les femmes prennent le parie à la lettre et dans un élan sortie dès vapeurs ethanolique les filles décident de montrer aux hommes comment faire pour monter dans un hélicoptère sur le troisième étage d un yacht après deux Contrôles de sécurité. Je ne sais pas pourquoi mais la une d entre elle me demande comment on fait ça, ça me fait rire et je répond le plus simplement possible « en faisant comme si c’était naturel ». Je n aurai cru qu elle ferait ce qui va suivre. Les filles partent à l assaut du yacht. Au premier contrôle de sécurité elle jouent les filles bourré ( ce qui de fait n était pas trop dur) l une d entre elle prend même le luxe d enelzver ses chaussures alors que le garde lui tient la porte. Elles rentrent. C est rigolos, nous suivons simplement les filles qui font un vacarme de tout les diables en se marrant. Les hommes Pariant qu elles ne passerons pas le second contrôle. Que dalle. Elles passent le second contrôle sans problème. C est rigolos, on suit toujours. Les filles montent sur la passerelle du yacht. C est rigolo, Une des filles qui traîne avec les hommes se dit: « Mais mes Copines sont entrain de faire un truc de dingue, sans moi » elle part en courant pour les rattraper.
Les deux autres sont déjà au deuxième étage, c est moins rigolos.
Alors que la troisième copine monte à bord du yacht les deux autres montent dans l hélicoptère. C est presque rigolo.
La troisième qui cherche ces copines partout n ayant pas suivit le chemin rentre à l intérieur du yacht. C est plus drôle du tout. Les deux autres filles sortent de l hélicoptère et décident de visiter la intérieure du yacht. Les hommes sont morts de trouilles j ai conscience que si on se fait choper on risque gros…..
HEUREUSMENT la troisième des filles en s approchant des deux autres Par l intérieur du navire, tout le monde a cru que quelqu’un du navire arrivait donc les trois filles ont eu un sursaut de lucidité à cause de la peur et toute font demie tour en trottinant rapidement.
Dans le même temps Les gardiens viennent nous poser des questions et s’approche du yacht. Nous restons vague essayant de faire durée. Les filles reviennent vers nous, les gardiens posent des questions mais nous faisons mine de ne pas comprendre nous ne parlons pas anglais. Nous nous faisons simplement raccompagner à l extérieur de la marina. Tout les 7 a marcher dans le silence. Quand les gardiens nous ont posé dehors c est un éclat de rire et chariage, les femmes sont décidément les plus fortes et pleines de surprise. J avoue que nous avons tous eu le palpitant à 200. Heureusement tout c est bien terminé et je dois avouer que Cyflotin a trembler ce soir là. 😉

Perdre 16 passagers
Les week-ends sainte Lucie, toujours fort en émotion, souvent très intense. Je crois que ce soir la restera pour toujours dans la mémoire de Ben ben et moi. Nous sommes partis avec 2 navires identiques et 16 passagers. Une ambiance s installe entre les Navires et les équipages sont au taquet.
A l époque on se mettait encore au mouillage devant Le friday, dubrestebje croisbqievc est depuis cet incident que j ai pris la décision d aller au port de Rodnay Bay. Alors la soirée se déroule comme la plus part des friday night. Bonne ambiance, un peu d alcool, beaucoup de danse énormément de sourire et de rigolade. Rapidement la fin approche mais les passagers ne veulent pas rentrer la fête bat son plein. Ils décident d aller en boîte de nuit.
Nous nous organisons de la sorte. Ils prennent un taxi pour se rendre à la boîte. Ben ben et moi on prend les annexes pour les accrocher non loin de la boîte. Ça c est la théorie, les choses ne se sont jamais passer de la sorte. Nous sommes arrivés à la boîte. Personne. Nous partons à la recherche de nos passagers. Nous enchaînons les boîtes dans le secteur. Certaines entrées me sont interdites malgré nos explications de la perte de nos passagers. heureusement que Ben Ben est antillais lui il peut rentrer. Nous ne trouvons personnes, retournons au friday night personnes. Retournons aux boites personnes. Il est 3h du matin quand nous prenons la route du commissariat pour déclarer la perte de 16 passagers. Les boules de ouf. heureusement sur le chemin nous trouvons notre groupe qui prenait la direction du commissariat également. Quelle joie de les retrouver. Mais que c est il passé.
Le Taxi n avais absolument pas compris ou l on voulait se retrouver.
Il avait dit oui oui pour avoir le plan. Il a littéralement jeté les passagers dans un bar à un pote à lui. Quand ils ont compris que ce n étais pas le bon endroit ils ont demandé à un autre Taxi de les ramener, sauf qu aucun ne parlait anglais correctement et dû coups je ne sais pas Comment le second Taxi a compris qu ils voulaient aller à Castries. Capitale à 45min de l on on était. Après 3in de route les passagers s inquiètent car il réalise que nous avions rendez vous à 5 min. Que ça paraît louche que ce soit aussi loin. Il lance un mouvement de panique dans le bus. Ils pensent qu ils sont entrain de se faire kidnapper, la Blague. Un des passagers demandé au Taxi de se stopper, il répond qu il peut pas se stopper là car a priori ce fait la voie rapide. Arriver à un rond point un des passagers semble t il a ouvert la porte du van et saute en route. Le Taxi en panique à piler et une dispute éclate. Le Taxi, sûrement agacé de ne pas réussir à comprendre les laisse sur la route principale. Il est 2:30. Il tombe sur un autre Taxi qui voyant de grand groupe sent le bon coups. En plus il parle un peu français et d’un coup les ramène au point de départ leur conseillant d aller au commissariat. C est là qu on se retrouve. Certaine fille pleure un peu de joie. Nous retour nos au bateau bien fatigué. Depuis cette histoire nous avons inclus les nuits au port obligatoire. Ça nous permet de faire des bonne soirée chacun à son rythme les passagers peuvent rentrer comme ils le veulent et surtout je ne suis plus responsable. Sacré soirée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *